BIOGRAPHIE


« Barenboim fait tout paraître facile, avec des interprétations qui débordent de vie et de drame. L’âme de chaque œuvre est enflammée et révélée, chaque seconde racontant une histoire, sans jamais la moindre imperfection d’intonation ou d’articulation […]. Une interprétation incontestablement fascinante, tout au long d’un programme incontestablement réussi. » – Gramophone

Michael Barenboim laisse la musique parler d’elle-même à travers son violon. Ses interprétations sont louées par les critiques, qui les jugent « stupéfiantes », « captivantes », « extrêmement éloquentes et à couper le souffle ».

S’il cultive le grand répertoire classique et romantique, il est tout aussi reconnu aussi pour ses interprétations de la musique des XXe et XXIe siècles. Il s’est souvent produit avec le regretté Pierre Boulez, dont il joue régulièrement les œuvres en récital et avec l’Ensemble Boulez, et dont il a enregistré Anthèmes 1 et 2, sous étiquette Accentus Music. Son deuxième enregistrement en soliste, réunissant des pages de Sciarrino, Tartini, Berio et Paganini, et sorti en janvier 2018, a été salué par la critique : « un programme visionnaire », selon BBC Music Magazine, un disque « convaincant au plus haut point, qui regorge de brillantes révélations », estime The Strad.

Récemment, Michael Barenboïm a fait ses débuts avec le Philharmonique de Berlin dans le Concerto pour violon de Schoenberg, sous la baguette de Vasily Petrenko. Il avait auparavant débuté avec autant de succès, dans le même concerto, avec le Philharmonique de Vienne et Daniel Barenboim, l’Orchestre de Chicago et Asher Fisch, et le Philharmonique d’Israel et Zubin Mehta. Avec le Philharmonique d’Israel également, sous la direction de Gianandrea Noseda, il a joué en tournée le Concerto de Tchaikovski et le Premier de Bruch. Par ailleurs, il s’est produit au Festival Enesco avec le Philharmonia Orchestra dans le Premier Concerto de Prokofiev, et avec le BBC Philharmonic dans le Concerto de Berg.

Au programme de la saison 2018/2019 figurent ses débuts : avec l’Orchestre de Los Angeles sous la direction de Gustavo Dudamel (Premier Concerto pour violon de Mozart) ; avec le Royal Liverpool Philharmonic sous la baguette de Robert Trevino (Concerto de Berg) ; et avec l’Orchestre symphonique de San Diego, la Philharmonie de Dresde, l’Orquestra de Minas Gerais et l’Orchestre symphonique de Tenerife (Concerto de Glazounov). En outre, il créera Insel der Sirenen, pour violon solo et orchestre à cordes, de Jörg Widmann, dans la Salle Boulez de Berlin, ainsi que le Premier Concerto pour violon de Kareem Roustom sous la direction de Lahav Shani.

En récital, on l’entendra à la Philharmonie de Paris, à la Salle Boulez de Berlin, à l’Auditorium Gulbenkian de Lisbonne, au Festival Monteverdi de Crémone, au Rosengarten de Mannheim et aux « Cal Performances » de Berkeley. Il fera une tournée européenne avec le Festival de musique de chambre de Jérusalem, et il interprétera l’intégrale des trios avec piano de Mozart et de Beethoven au Festival de Salzbourg et à la Salle Boulez au sein d’un nouveau trio qu’il forme avec son père Daniel Barenboim et le violoncelliste Kian Soltani.

Au cours des saisons passées, Michael Barenboim s’est produit notamment avec le Philharmonique de Munich, l’Orchestre symphonique de la Radio bavaroise, l’Orchestre symphonique de la Hessischer Rundfunk, le Gürzenich-Orchester de Cologne, le Mahler Chamber Orchestra, l’Orchestre philharmonique du Luxembourg, l’Accademia di Santa Cecilia, le Mai musical florentin, le Filarmonica della Scala, la Tonhalle de Zurich, l’Academy of St Martin in the Fields, l’Orchestre Gulbenkian, l’Orchestre national d’Espagne, l’Orchestre symphonique de Shanghai, l’Orchestre symphonique de Canton et l’Ensemble Boulez.

En récital, on a pu l’entendre à Londres – au Royal Albert Hall (aux Proms), au Wigmore Hall et au Barbican Centre –, au Carnegie Hall de New York, au Konzerthaus de Dortmund, à la Salle Pierre Boulez de Berlin, au Recital Centre de Melbourne, à l’Opéra de Sydney, au Teatro San Carlo de Naples, au Teatro Comunale de Bologne et au Kumho Art Hall de Séoul.

Il est fréquemment invité dans des festivals avec le Quatuor Erlenbusch, dont il est membre fondateur, notamment à Lucerne, Verbier, Salzbourg, au Rheingau Musik Festival, à la Beethovenfest de Bonn, à Aix-en-Provence, au Festival de piano de la Ruhr, à Grenade, et au Festival de musique de chambre de Jérusalem. Il joue régulièrement avec sa mère, la pianiste Elena Bashkirova, et avec Frans Helmerson, Julian Steckel, Guy Braunstein et András Schiff, entre autres.

En plus de ses concerts en soliste et de ses récitals, il occupe le poste de premier violon solo dans l’Orchestre du Divan occidental-oriental et consacre beaucoup d’énergie à l’enseignement – il donne notamment des classes de maître dans le monde entier. Enfin, il dirige la section musique de chambre à l’Académie Barenboim-Said nouvellement fondée.

Mis à jour en juillet 2018. Merci de détruire toute version antérieure. Ne pas modifier sans autorisation.
Michael Barenboim est représenté dans le monde entier par CAMI Music LLC.
www.michaelbarenboim.com


UPCOMING

november 2019

22nov01:05RECITAL: Schubert and Ravelwith Natalia Pegarkova-Barenboim, piano
27nov19:30SCHONBERG: Violin ConcertoORF Radio-Symphonieorchester Wien

december 2019

1decAll DayCHAMBER MUSIC: BeethovenTrio with Daniel Barenboim & Kian Soltani
2decAll DayCHAMBER MUSIC: BeethovenTrio with Daniel Barenboim & Kian Soltani
Show More Events


Download
Download